Construire vert : Comprendre les principes de la norme HQE

HQE

La Haute Qualité Environnementale est une certification pour les bâtiments de tous types. Elle vise à réduire de manière significative les risques de dégradation de l’environnement liés à une rénovation ou à une construction. Elle est régie par un certain nombre de normes et de réglementations visant à améliorer les conditions de vie des personnes.

Pourquoi promouvoir la démarche HQE dans les bâtiments ?

À l’heure où le développement durable est devenu un principe directeur partagé par tous les acteurs de la scène socio-économique, le secteur de la construction a pris des mesures substantielles pour réduire l’impact de ses activités sur l’environnement. La construction de maisons HQE a été plutôt expérimentale ces dernières années. Le nombre conséquent de constructions HQE réalisées sur l’ensemble du territoire français témoigne d’une réelle implication des différents acteurs. En effet, en juin 2002, un appel à projets a été lancé par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) pour inculquer et renforcer le respect des normes HQE auprès des entreprises du bâtiment et des travaux publics. La certification HQE a ainsi pu être mise à l’épreuve, contribuant à répondre aux enjeux socio-économiques et à assurer la pérennité des entreprises de construction.

Sa contribution à la santé

Sachant que les polluants peuvent être plus concentrés à l’intérieur qu’à l’extérieur, la qualité de l’air intérieur est devenue une problématique assez préoccupante. Plusieurs études ont montré que la pollution de l’air intérieur est soupçonnée de jouer un rôle majeur dans la croissance des maladies chroniques chez les adultes comme chez les enfants. Ce problème assez complexe et inquiétant est reconnu comme un enjeu de santé publique sur le plan international. Ainsi, la démarche HQE prend en compte l’ensemble des enjeux d’un bâtiment. Elle assure la conformité et la qualité en termes de confort acoustique, d’isolation, de ventilation, d’atmosphère apparent et de tous les autres éléments qui contribuent à remplir toutes les conditions de confort et de sécurité pour les personnes vivant dans ce local. Tous les matériaux de construction doivent être choisis avec précision pour garantir le maintien de l’équilibre environnemental de l’habitation et la protection de la santé de ses occupants.

Sa contribution au secteur de l’énergie

Les bâtiments sont les plus gros consommateurs d’énergie en Europe et les deuxièmes plus gros émetteurs de gaz à effet de serre. Leur consommation d’énergie représente plus de 40 % de la consommation totale d’énergie et 22 % des émissions de gaz polluants. Cela entraîne un dysfonctionnement du climat, avec une augmentation de la température de la terre de près de 15°C et des irrégularités fréquentes. Un des moyens de prévenir et d’atténuer ces problèmes environnementaux est de se conformer aux normes HQE. Celles-ci permettront de réaliser des économies d’énergie estimées à près de 30 % et de réduire les gaz à effet de serre de plus de 40 %.

Cette approche couvre également les questions relatives à l’eau et aux déchets. Elle traite en amont les différents risques de pollution et établit des mesures d’atténuation. Cette norme étant très récente, de nombreux acteurs de la construction ne la maîtrisent pas encore. Afin d’améliorer les performances des constructeurs, re-2020.tech vous propose d’accompagner vos projets de construction sur les questions environnementales. Il intervient à toutes les étapes du cycle de vie du projet, de la conception à la mise en œuvre, en passant par le suivi et la validation de votre chantier. Il propose aussi de vous aider à sensibiliser vos équipes et à réaliser des tests réglementaires.

Les principes de la conception HQE

Cette norme n’impose aucune technique ni solution architecturale. Les différentes parties prenantes ont un libre choix structuration de leurs constructions. Elles devront juste veiller à ce que tous les points de la réglementation soient respectés. Ceci implique qu’elles doivent impérativement créer un intérieur agréable et assaini, en réduisant les impacts néfastes sur l’environnement. Chaque maitre d’œuvre et d’ouvrage doit évaluer l’efficacité de sa construction et effectuer des ajustements avant qu’elle ne soit habitée.

Les grades de la certification HQE

La charte du site Haute Qualité Environnementale comporte 14 objectifs à atteindre, répartis en quatre secteurs d’activité. Deux d’entre eux portent sur le confort et la santé des habitants, les deux autres sur l’impact environnemental. La certification HQE s’obtient à différents niveaux. Alors qu’un projet atteignant au moins sept objectifs se voit attribuer le niveau « basique », un projet atteignant le niveau « haute performance » requiert onze objectifs. En outre, le niveau « très haute performance » nécessite la capitalisation de l’ensemble des quatorze cibles. Ainsi, avant l’achat d’un bien immobilier, vous devez vous assurer que cette certification est incluse dans le contrat.