Les facteurs qui ont conduit à la baisse du prix de vente

baisse du prix de vente

Publié le : 04 septembre 20236 mins de lecture

Vous êtes propriétaire d’une maison ou d’un appartement que vous souhaitez vendre. Vous déterminez un tarif initial, mais parfois certains facteurs entraînent une baisse de la tarification. Un coup dur, mais parfois une nécessité afin de faire face à la réalité du marché. Dans cet article, nous vous expliquons les facteurs influençant directement le prix de vente.

Tenir compte de l’évolution du marché immobilier

Le premier facteur repose sur l’évolution du marché de l’immobilier. Impossible de l’ignorer et dans certains cas, le seul choix consiste à baisser le prix de vente de sa maison. La fluctuation des prix demeure tout à fait normale avec des tendances en fonction de la conjoncture. Par exemple, certaines villes possèdent une attractivité plus importante, ce qui entraîne une hausse des prix alors que d’autres perdent en attractivité, ce qui se traduit par une baisse du prix au mètre carré. De votre côté, faites preuve de résilience, car la seule solution consiste à accepter cette situation, parfois délicate. Nous vous invitons également à consulter l’article de Welmo pour comprendre comment ajuster le prix afin de vendre votre bien le plus rapidement possible. D’ailleurs, un prix de départ trop important entraîne de nombreuses difficultés, car votre bien perd en attractivité alors que de votre côté, vous souhaitez le vendre aux meilleures conditions.

Vigilance sur les caractéristiques de votre bien immobilier

Le prix de vente s’appuie sur des éléments objectifs, et plus précisément sur les caractéristiques du logement. Les prestations supplémentaires sont favorablement accueillies, car les futurs acquéreurs sont de plus en plus exigeants. Si vous avez une terrasse, un jardin, une piscine, un balcon ou une place de parking, n’hésitez pas à le mentionner. Aujourd’hui, le critère énergétique reste crucial. Un logement avec un chauffage performant et une bonne isolation bénéficiera d’une meilleure étiquette au DPE et donc vous avez plus de chances de le vendre. À l’inverse, une passoire thermique trouvera plus difficilement un acquéreur, car ce dernier a conscience qu’il va réaliser d’importants travaux. L’état général du bien ne peut pas non plus être ignoré. Des travaux récents de rénovation et d’aménagement permettent d’apporter un coup de fraîcheur, appréciable au moment d’une vente. Sans oublier l’orientation du bien, les acheteurs y sont également sensibles. En vous rapprochant d’une agence immobilière spécialisée dans le domaine comme welmo.fr, vous recevrez de précieux conseils que vous pouvez mettre immédiatement en pratique afin de valoriser votre bien.

L’emplacement géographique du logement

Le prix reste directement influencé par l’emplacement géographique de votre bien immobilier. Dans un quartier très recherché, l’offre est souvent restreinte et donc le prix grimpe en flèche. Vous n’éprouverez aucune difficulté à réaliser une vente entre particuliers, mais c’est encore le même constat en passant par une agence immobilière. Cependant, la situation reste plus difficile lorsque vous êtes dans un quartier plus isolé et donc moins attractif. Préférez un accompagnement avec un agent immobilier pour que celui-ci vous livre les clés d’une vente dans les meilleures dispositions. Pour vous faire une première idée, consultez les ventes disponibles à proximité de chez vous en définissant également le prix moyen au mètre carré. Le constat reste identique sur l’attractivité générale de l’agglomération et la proximité avec les transports en commun, les écoles, les espaces verts et les commerces. Comme vous le voyez, les critères sont particulièrement nombreux, alors n’hésitez pas à faire appel à de véritables experts dans le domaine de l’immobilier dès que vous avez une vente à réaliser.

Des travaux qui font fuir les acheteurs potentiels

Un bien en parfait état se négocie très peu et donc vous avez toutes les chances de le vendre au prix indiqué initialement. Mais la situation reste bien différente lorsque l’acheteur doit prévoir des travaux de rénovation. De votre côté, vous n’avez d’autres choix que de vendre moins cher en déduisant partiellement ou totalement le prix de la rénovation. Certes, un simple coup de peinture n’engendre pas de frais importants. Mais lorsqu’il s’agit de réaliser une mise aux normes électrique, de remplacer une toiture ou une ancienne chaudière, le prix grimpe en flèche. De plus, les acheteurs n’ont pas forcément envie de se lancer dans de lourds travaux, car ils préféreront un logement clés en main. D’autant plus que les travaux sont synonymes de dépenses importantes et parfois de mauvaises surprises. Si vous avez les finances nécessaires, entreprenez vous-même ces améliorations. C’est une plus-value intéressante et une façon de démontrer que le logement est correctement entretenu.

Plan du site