Financement participatif immobilier : guide en ligne

Financement participatif immobilier

Publié le : 07 juillet 20207 mins de lecture

Pour mettre en valeur l’immobilier dans l’économie, le financement participatif fait partie des moyens les plus efficaces utilisés par plus de 50 % des investisseurs dans les petites entreprises. Ce nouveau système est également connu pour faire fructifier l’épargne. Ainsi, cette nouvelle alternative de financement diffère de celle que proposent les banques. Connus sous le nom de crowdfunding, des particuliers se situant sur des plateformes en ligne prendront en charge le financement de votre projet selon les conditions posées par la plateforme en question. Que soit un nouveau logement ou un bâtiment en cours de construction, les promoteurs immobiliers peuvent bénéficier d’une aide participative pour leurs programmes.

Les bonnes raisons d’opter pour ce mode financement

Pour se passer des procédures bancaires lors d’une demande d’un prêt ou pour financer un projet, le financement participatif est plus bénéfique en termes de délai surtout lorsqu’il s’agit de petits projets. En plus de recevoir partiellement ou totalement un financement, les organisations ou les associations qui bénéficient de ce type de financement sont souvent accompagnées par des experts pour garder la stratégie de collaboration communautaire. En aucun cas, ni la banque ni les autres acteurs de financement traditionnels ne sont considérés comme intermédiaire via une plateforme de financement. Le système est accessible à tous, car vous avez la possibilité de tout faire en ligne en commençant par l’inscription sur une plateforme. Si vous souhaitez franchir cette étape, cliquez ici. Vous aurez la possibilité de voir en détail les différentes étapes de consultations de chaque projet suite à votre participation et sachez qu’en tant que demandeur vous avez l’opportunité d’échanger avec les investisseurs. Chaque bailleur peut investir dans le projet qui lui convient, ainsi pour minimiser les risques, les placements peuvent être diversifiés. D’une certaine manière, en tant qu’investisseur, il est recommandé de faire une étude de marché pour avoir un aperçu du rendement. Le crowdfunding permet de faire cette étude, car investir sur un projet demande un minimum d’analyse avant la prise d’une décision entre les différentes parties. La rentabilité des placements permet également de récupérer les fonds après une période à court terme qui varie entre 12 et 36 mois.

À consulter aussi : Les prêts personnels et les financements participatifs en ligne

Financement participatif, définition et caractéristiques

En principe, ce système de financement permet à un investisseur de collecter des fonds sur une plateforme en ligne. En effet, plusieurs contributeurs sont libres de choisir d’une manière collective quels types de projets souhaitent-ils financer en ayant également la possibilité de faire un suivi sur les différentes étapes et démarches surtout dans la gestion financière. Un investisseur peut ainsi se présenter individuellement ou au nom d’une entreprise ou une association pour collecter des fonds. Ainsi ce système appelé également crowdfunding est un échange de fond entre un groupe de personnes qui ne travaille pas dans le secteur financier. Le financement apporté par les bailleurs peut se présenter sous diverses formes. On distingue les dons, les prêts avec ou sans intérêts, mais il est également possible d’investir en capital. Les acteurs traditionnels comme la banque et les rentiers ne font pas partie des participants dans ce système de financement. L’existence de ces plateformes de financement a été accentuée par les réseaux sociaux. Si à une époque le financement participatif était une œuvre de charité, aujourd’hui, il est fort possible que les bailleurs réclament une contrepartie selon le rendement et la productivité de l’entreprise bénéficiaire du financement.

Les différents types de financement participatif

Le don est la première forme de financement participatif opté par plusieurs plateformes pour financer une association ou un projet à but non lucratif. Un don est donc la preuve d’un altruisme de la part des bailleurs, car ces derniers ne réclament rien en retour. Néanmoins, l’entité bénéficiaire peut faire un acte symbolique envers ces collaborateurs en faisant un contre don. Il est à noter que ce contre don ne constitue en aucun cas la compensation de tout ce qui a été donné, mais plutôt un geste de remerciement et de reconnaissance. La seconde forme souvent adoptée par les bailleurs est le prêt pour une nouvelle entreprise ou une société en pleine expansion. Si ce moyen de financement a été octroyé par les établissements de crédit, le système de crowdfunding immobilier permet aujourd’hui aux investisseurs de bénéficier d’évoluer dans l’économie locale. Ainsi, ce sont les nouveaux commerçants et les artisans qui optent souvent pour ce mode de financement. Une grande possibilité de faire fructifier son affaire en augmentant la quantité de stock grâce à la somme perçue se présente pour les nouveaux entrepreneurs. En retour, le contributeur reçoit une partie des bénéfices à sa première apparition. Toutefois, un collaborateur auprès d’une plateforme de financement ne doit pas dépenser plus d’un million d’euros pour chaque projet qu’il souhaite financer et ce prêt est remboursable sous un délai maximum de sept ans. En outre, la forme la plus rentable dans le financement participatif est l’investissement. Chaque collaborateur est libre de placer le montant à sa convenance dans un projet et l’importance de l’investissement déterminera le gain qui selon le rendement peut atteindre 7 à 10 % du chiffre d’affaires.

Quelques exemples de domaine immobilier financés par un crowdfunding

Chaque projet immobilier est susceptible d’être financé par le système de crowdfunding. Que ce soit une construction proprement dite ou un travail d’aménagement, les levées de fond seront toujours destinées à mener un projet dès son commencement jusqu’à sa finalisation. Ainsi, pour un lotissage ou un aménagement financier, des contributeurs peut participer à l’achat ou à la revente d’un lot des partiels des terrains. Par ce moyen, l’aménagement des terrains ainsi que la mise en place des futures constructions seraient envisageables. Un financement participatif est conseillé dans le cas où un immobilier résidentiel devrait être mis en vente en partie ou en totalité. Cet investissement permet aux promoteurs immobiliers d’acheter des terrains pour y construire ensuite des résidences destinées à l’habitation. Sachez que le système de crowdfunding est un moyen pour créer des emplois à condition que la promotion immobilière de l’entreprise opte pour des travaux de construction des bureaux. La construction et l’aménagement de ces nouveaux espaces permettront ainsi de développer l’activité économique.

Plan du site